Pour Elli

pour courir au long d’un jour particulier

ce sont nos embrasures qui permettent l’échange de mots à bons propos

ne nous en privons pas

car l’heure est bienvenue

d’inscrire au grand soleil le vent fait

d’encens et de peaux

les livres sont abîmes et se remplissent d’eaux

les sources sont rus et constats

contre tout manifeste

nous savons entrevoir l’atome

malgré l’œil imparfait

nous engageons nos pas sur les chemins

l’escarpement est vif

la roche de tranchant neuf

le tout se constitue

de quinze lignes

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.